Posts Tagged ‘tendances voyages’

Les dernières tendances en matière de voyages d’affaires

Posté dans Sans catégorie le avril 21st, 2017 par wipolo – Commentaires fermés sur Les dernières tendances en matière de voyages d’affaires

Il y a quelques semaines, le baromètre de Amex GBT, qui a interrogé 1000 entreprises dans 11 pays, dévoilaient que les dépenses de voyage d’affaires augmentent de 2,5% en 2017.

C’est pourquoi nous avons voulu nous intéresser d’un peu plus près à ce secteur spécifique de l’industrie du tourisme, pour mieux comprendre son fonctionnement, ses priorités et ses tendances du moment.

 

Où part-on le plus en déplacement ?
Les zones les plus attractives, pour les entreprises basées en France, pour réaliser du tourisme d’affaires sont :
#1 l’Europe, et principalement l’Allemagne ;
#2 la France, le territoire national ;
#3 l’Amérique du Nord
L’Asie-Pacifique perd sa place sur le podium est passe quatrième.

via GIPHY

 

Quelles sont les priorités d’un déplacement business ?
– La sécurité reste toujours le critère numéro dans le choix d’une destination business.

via GIPHY

De nombreux dispositifs de traçabilité ont été développés dans ce sens ces dernières années, de même qu’une réelle mise en place d’encadrement préventif du déplacement a été pensée et établie. Les entreprises doivent pouvoir communiquer à tout moment avec ses salariés en déplacement.

via GIPHY

– L’optimisation des coûts est un point central dans la création et la gestion de « business trips ».
Il faut savoir que la majorité (73%) des séjours d’affaires des Français sont des courts séjours, c’est-à-dire des séjours de moins de quatre jours.
Parmi eux, 50% se font toutefois à l’étranger, mais on note une attractivité grandissante pour les apparthotels, plus abordables et laissant au collaborateur plus d’indépendance (sur ses horaires, son lieu de dîner, etc). Cependant, encore 84% des voyageurs dorment dans un hôtel classique.

via GIPHY

 

L’économie collaborative fait un flop dans le secteur business
En effet, les locations d’appartements privés sont loin de susciter l’engouement des entreprises. Les « private rentals » restent encore trop loin des objectifs de sécurité et de productivité fixés par les sociétés.

Toutefois, la satisfaction des collaborateurs reste un élément non-négligeable pour les entreprises, qui favorisent désormais un peu plus la « co-construction » du voyage afin de s’adapter au mieux aux besoins de leurs voyageurs et de correspondre à leur façon personnelle de voyager (programme fidélité, nouveaux outils de réservation, solutions de paiement, etc.).

Les femmes, à la recherche de mobilité professionnelle
Par ailleurs, une étude IFOP pour APARTHOTELS ADAGIO® sur les voyageuses d’affaires françaises et leurs habitudes durant leurs déplacements professionnels a démontré qu’elles les considèrent principalement comme une source de motivation et de plaisir.

via GIPHY

84% d’entre elles aiment les voyages d’affaires, et pour 42% cela a joué un rôle dans leur choix de poste (dont 46% d’entre elles ayant des enfants, contrairement aux idées reçues). D’où la préoccupation justifiée d’impliquer de plus en plus les collaborateurs dans la création des voyages, afin de toujours s’approcher au plus près d’une satisfaction maximum, qui a un effet positif direct sur sa motivation et sa productivité une fois sur place.

via GIPHY

Le voyage d’affaires génère aujourd’hui 65% de l’activité touristique globale, ce qui représente une raison plus qu’évidente de concentrer les efforts stratégiques du secteur sur ce segment.

Comment la « gentrification » alimente l’industrie du tourisme de NYC ?

Posté dans Sans catégorie le janvier 27th, 2017 par wipolo – Commentaires fermés sur Comment la « gentrification » alimente l’industrie du tourisme de NYC ?

C’est reparti pour une nouvelle analyse sur le secteur du tourisme !

Cette semaine, nous allons nous intéresser à la gentrification et ses effets sur le tourisme à New-York.

 

Mais pour commencer, la gentrification, c’est quoi ?

C’est le nom utilisé pour parler du phénomène d’embourgeoisement urbain, c’est-à-dire le fait que classes plus riches se mettent à occuper des espaces où résidaient initialement seulement des classes peu aisées.

La gentrification est liée à volonté des familles fortunées d’économiser sur les locations d’appartement suite à l’augmentation généralisée des loyers.

new-york-1590175_960_720

Ce phénomène a profondément muté les statuts économiques et sociaux de la plupart des quartiers de NYC.

Des immeubles en co-propriété s’étendent donc progressivement ces dernières années du Midtown Manhattan à Harlem et le long du Lower East Side du côté de Chinatown, notamment.

Les forces économiques qui ont aidé Big Apple à faire évoluer l’industrie des services de la ville sont principalement l’immobilier, avec ses investissements dans ces quartiers qui n’étaient encore pas du tout touristiques dans les années 1970.

Pour suivre ces « migrations » locales vers de nouveaux quartiers, les chaînes de restaurant ouvrent également dans des environs qui n’étaient jusque-là pas envisagés, de même que les banques et l’entrepreneuriat local qui se développe pour suivre la demande. Les anciens immeubles de manufacture sont transformés en hôtels ou en bureaux. La vie locale évolue et s’active. Les quartiers se retrouvent alors métamorphosés et on y voit désormais une certaine richesse ostentatoire et une nouvelle sécurité.

La gentrification a donc rendu les alentours de New-York plus attractifs pour de nombreux visiteurs, apportant touristes et nouveaux business de restauration dans des quartiers où il n’y en avait pas auparavant.

Le développement des industries de la technologie et de la finance dans ces districts, allié à l’apparition de nouveaux lieux culturels permettent d’attirer autant une clientèle touristique business que loisir. Et l’arrivée de la location d’appartements privés inonde des quartiers tels que le Bedford-Stuyvesant de Brooklyn. Cette soif grandissante du visiteur de « vivre comme le local » rend ces coins de NYC assaillis suite aux effets de la gentrification.

N’oublions pas que cette ouverture des quartiers anciennement plus populaires au tourisme est également favorisée par le manque de chambres d’hôtels disponibles à Manhattan, généralement.

Mais au final, le résultat représente bien ce qui fait la force du tourisme à New-York : une part business et une part gentrification qui reflète parfaitement la mondialisation de la culture et du tourisme sur la scène internationale.

17178926219_27840468b0_b

Depuis le 11 septembre 2001 et ses tristes attaques, le record de visites à NYC a été atteint en 2016 avec 12,65 millions de visiteurs internationaux et 47,6 millions de visiteurs américains, pour un total de 60,3 millions de visiteurs l’année passée. C’est 67% d’augmentation depuis 2000 alors que la population de New-York n’a augmenté que de 6% pendant ce temps.

 

Ce phénomène prouve donc bien que NYC ne cesse d’être une destination complexe dans son aspect fascinant, aux multiples facettes et aux inépuisables possibilités.

 

A la semaine prochaine pour un nouvel article !

 

L’équipe Wipolo

Les tendances voyages de 2017

Posté dans Sans catégorie le janvier 13th, 2017 par wipolo – Commentaires fermés sur Les tendances voyages de 2017

Qui dit nouvelle année dit nouvelles tendances ! Eh oui !
Alors, après avoir analysé les comportements des voyageurs sur l’année écoulée et rassemblé les résultats de différents sondages, nous avons déterminé quelques tendances qui devraient se dessiner en termes de voyages pour 2017 :

Road to 2017

1) Le digital au cœur du voyage

Pour cette nouvelle année, on assistera à une consommation du voyage très fluide, « sans couture ».
Aujourd’hui, les vacances se réservent en « cross-device » : on en commande une partie sur l’ordinateur, une autre sur son smartphone ou sur sa tablette et on visualise le tout sur sa montre connectée. On poursuit donc dans la même lignée que ces dernières années : tout passe par le numérique, qui se décline lui même sur une quantité de différents appareils numériques.

Mais le digital n’est plus seulement un outil pour acheter ses vacances, il devient un élément constitutif du voyage.
Les voyageurs d’aujourd’hui ont tout ce dont ils ont besoin dans leur smartphone, mais cela ne veut pas pas dire qu’ils veulent être laissés à explorer ce monde géant tout seul, après tout.
L’important n’est plus la technologie offerte, mais le sentiment qu’elle procure.
Aujourd’hui, le digital permet de plonger l’utilisateur au cœur de l’expérience grâce à son côté « invisible ». Il est entièrement intégré à l’expérience du voyage. On dépasse alors son aspect purement fonctionnel en l’intégrant au domaine du vivant : notre smartphone est désormais notre appareil photo, notre audioguide ou encore notre carnet de voyage. Il interagit avec nous, nous guide, nous conseille. En absorbant le côté fonctionnel du digital, on laisse ainsi toute la place aux sens et aux contenus durant les séjours.
Rappelons-le : pour qu’un utilisateur soit ambassadeur d’une marque ou d’une app, ce n’est pas une question de données mais de connexion émotionnelle ou d’expérience personnalisée.

D’autre part, plus de la moitié des voyageurs qui réservent leurs séjours sur leur smartphone pensent utiliser plus d’applications de voyage en 2017. De quoi agrandir la famille des Wipolovers !

 

2) Le règne de la vidéo

On assiste à l’avènement de l’émotionnel et de l’immersif dans le secteur du voyage, avec des voyageurs plus que jamais connectés à leur « tribu » sur les réseaux sociaux. Avec les smartphones et la popularisation des « caméras d’action » grâce auxquelles on peut filmer toutes ses activités, même aquatiques ou les plus extrêmes, la vidéo devient le support incontournable pour partager toutes ses aventures en haute qualité avec ses proches et ses « followers », comme s’ils y étaient.

Pour les mêmes raisons, la vidéo est également un support de motivation supplémentaire dans le choix d’une destination. Elle permet ainsi une immersion virtuelle grâce à laquelle le voyageur peut se projeter. On apprend, par exemple, dans un article de l’agence Unigo Conseil que « 72% des Américains regardent au moins une vidéo pour choisir leur destination de vacances. »

En 2017, la vidéo devient donc LE support dominant pour les voyages.

 

3) L’ascension continuelle du « bleisure »

Créé à partir des termes « business » et « leisure », il représente cette tendance de ces dernières années à prolonger ses déplacements professionnels, afin de mieux découvrir la destination en tourisme de loisir juste après.

En 2016, 49% des voyageurs affaires auraient étendu leur séjour pour profiter de la destination où ils se trouvaient. Et les statistiques portent à penser que 75% d’entre eux ont l’intention d’en faire autant en 2017.
Autrefois perçus comme une perte de temps, les voyages d’affaires sont désormais une opportunité de visiter de nouveaux pays, d’élargir ses horizons et d’évoluer professionnellement tout en profitant d’une destination.

Une tendance qui devrait donc se poursuivre et même s’accroître cette année.

 

4) La découverte de nouveaux horizons

Notre planète cache encore de nombreux endroits magnifiques à explorer et cette nouvelle année sera placée sous le signe de la découverte.
45% des voyageurs prévoient d’être plus audacieux dans leurs choix de vacances. Et la moitié d’entre eux aimeraient découvrir des destinations inconnues de leurs amis.
Les contrées reculées ne font donc plus peur, bien au contraire ! L’envie de les explorer traduit un réel besoin d’authenticité des voyageurs cette année.

On trouvera donc en 2017 des préférences pour des séjours en Jordanie, au Canada, au Monténégro et en Indonésie, notamment, pour les plus explorateurs d’entre nous.

The_Monastery,_Petra,_Jordan8

 

5) Les destinations populaires pour 2017

Concernant les destinations qui devraient connaître du succès en 2017, on retrouve le Chili, le Cambodge et l’Afrique du Sud, qui correspondent bien à ce besoin d’explorer de nouveaux horizons que nous avons évoqué précédemment.
Mais on voyagera également beaucoup du côté des Maldives, de la Californie et du Portugal. Du soleil et encore du soleil !

 

Bons voyages et meilleurs vœux pour 2017 !

 

L’équipe Wipolo