Les dernières tendances en matière de voyages d’affaires

Il y a quelques semaines, le baromètre de Amex GBT, qui a interrogé 1000 entreprises dans 11 pays, dévoilaient que les dépenses de voyage d’affaires augmentent de 2,5% en 2017.

C’est pourquoi nous avons voulu nous intéresser d’un peu plus près à ce secteur spécifique de l’industrie du tourisme, pour mieux comprendre son fonctionnement, ses priorités et ses tendances du moment.

 

Où part-on le plus en déplacement ?
Les zones les plus attractives, pour les entreprises basées en France, pour réaliser du tourisme d’affaires sont :
#1 l’Europe, et principalement l’Allemagne ;
#2 la France, le territoire national ;
#3 l’Amérique du Nord
L’Asie-Pacifique perd sa place sur le podium est passe quatrième.

via GIPHY

 

Quelles sont les priorités d’un déplacement business ?
– La sécurité reste toujours le critère numéro dans le choix d’une destination business.

via GIPHY

De nombreux dispositifs de traçabilité ont été développés dans ce sens ces dernières années, de même qu’une réelle mise en place d’encadrement préventif du déplacement a été pensée et établie. Les entreprises doivent pouvoir communiquer à tout moment avec ses salariés en déplacement.

via GIPHY

– L’optimisation des coûts est un point central dans la création et la gestion de « business trips ».
Il faut savoir que la majorité (73%) des séjours d’affaires des Français sont des courts séjours, c’est-à-dire des séjours de moins de quatre jours.
Parmi eux, 50% se font toutefois à l’étranger, mais on note une attractivité grandissante pour les apparthotels, plus abordables et laissant au collaborateur plus d’indépendance (sur ses horaires, son lieu de dîner, etc). Cependant, encore 84% des voyageurs dorment dans un hôtel classique.

via GIPHY

 

L’économie collaborative fait un flop dans le secteur business
En effet, les locations d’appartements privés sont loin de susciter l’engouement des entreprises. Les « private rentals » restent encore trop loin des objectifs de sécurité et de productivité fixés par les sociétés.

Toutefois, la satisfaction des collaborateurs reste un élément non-négligeable pour les entreprises, qui favorisent désormais un peu plus la « co-construction » du voyage afin de s’adapter au mieux aux besoins de leurs voyageurs et de correspondre à leur façon personnelle de voyager (programme fidélité, nouveaux outils de réservation, solutions de paiement, etc.).

Les femmes, à la recherche de mobilité professionnelle
Par ailleurs, une étude IFOP pour APARTHOTELS ADAGIO® sur les voyageuses d’affaires françaises et leurs habitudes durant leurs déplacements professionnels a démontré qu’elles les considèrent principalement comme une source de motivation et de plaisir.

via GIPHY

84% d’entre elles aiment les voyages d’affaires, et pour 42% cela a joué un rôle dans leur choix de poste (dont 46% d’entre elles ayant des enfants, contrairement aux idées reçues). D’où la préoccupation justifiée d’impliquer de plus en plus les collaborateurs dans la création des voyages, afin de toujours s’approcher au plus près d’une satisfaction maximum, qui a un effet positif direct sur sa motivation et sa productivité une fois sur place.

via GIPHY

Le voyage d’affaires génère aujourd’hui 65% de l’activité touristique globale, ce qui représente une raison plus qu’évidente de concentrer les efforts stratégiques du secteur sur ce segment.

Les commentaires sont fermés.