Le carnet » Blog Archive » Voyager en solitaire : à faire ou galère ? - Le blog des nouvelles technologies et du voyage

Voyager en solitaire : à faire ou galère ?

Partir en expédition tout seul est une tendance que l’on voit émerger doucement ces dernières années.
En quête de sensations, de liberté, de découverte, les voyages en solitaire convainquent de plus en plus de voyageurs.

Selon une étude réalisée par Booking.com et publiée ce mercredi 22 mars dernier, 30% des voyageurs partiront seuls cette année.

 

Mais alors pourquoi partir seul ?

Voyager en solitaire n’est pas un choix à prendre à la légère. C’est une aventure peu commune, qui vous demandera du courage et de la détermination mais qui vous marquera probablement à vie. Voyager seul est une vraie leçon de vie.

via GIPHY

Parmi les apprentissages que vous pourrez en retirer, il y aura :

se débrouiller seul : partir solo implique une certaine organisation, mais aussi un réel esprit d’initiative car on ne peut compter que sur soi dans cette aventure. C’est se retrouver face à ses propres capacités, surtout en cas d’imprévu, à sa façon d’appréhender les événements, de trouver une solution. Mais c’est ce qui rend ce type de voyages tellement gratifiant ! Tout ce que vous avez accompli, c’est grâce à vous. On gagne en indépendance, et on se sent liiiibre !

continuer d’ouvrir son esprit : faire de nouvelles rencontres quand on parle en voyage seul est important (bon, sauf si vous partez hiberner au Groenland, forcément). Si on ne va pas vers les autres, on reste seul et l’enrichissement du voyage en est diminué. Il faut donc sortir de sa zone de confort pour échanger avec les gens qui vous entourent, locaux comme explorateurs comme vous, avec qui vous pourrez discuter culture, destinations, expériences. C’est l’occasion de se détacher du regard des autres, vaincre sa timidité et franchir la barrière de la langue pour vivre l’immersion à fond.

profiter de sa liberté : en comparaison avec les voyages de groupe, qu’ils soient en famille ou entre amis, les explorations solitaires ont le net avantage d’être entièrement modulables et personnalisables au gré de vos envies. Rien de plus agréable que de pouvoir choisir son rythme, ses activités, sans aucune obligation. On découvre un réel sentiment de liberté !

se découvrir soi-même : voyager en solitaire, c’est ne recevoir aucune influence externe. On découvre ou re-découvre ce que l’on aime vraiment, on apprend à dépasser ses peurs, prendre du recul, relativiser, faire de cette solitude une force pour apprendre à se faire confiance et parfois même se découvrir de nouveaux talents ! En bref, voyager seul c’est grandir, se forger un état d’esprit et apprendre des leçons qui seront utiles toute la vie.

le monde est beau, quand même : et bien sûr, on découvre des nouveaux paysages, on se rend compte que notre planète est magnifique et que les gens qui l’habitent ne sont finalement pas si sauvages et dangereux qu’on nous le laisse parfois penser.

 

Gare aux galères !

Toutefois, avant de vous lancer, quelques paramètres restent tout de même à prendre en compte.

via GIPHY

Face aux imprévus, il vous faudra faire preuve de « débrouillardise » et de résistance au stress. Tout n’est jamais prévisible à 100% et il ne faut pas paniquer à la première difficulté. Il y a toujours une solution à tout, à vous de la trouver !

Il vous sera grandement utile de connaître les bases de la langue anglaise (au minimum) pour pouvoir communiquer avec les personnes que vous rencontrerez. Parler votre langue natale en faisant des gestes par-dessus reste plutôt une approche limitée …

Et puis, même si cela paraît évident, il faut être capable d’apprécier ou d’apprendre à apprécier la solitude, car ce serait mentir que de dire qu’on ne se retrouve jamais seul dans ce type d’expéditions.

 

Ca y est, vous êtes convaincus ? Oui, mais où partir ?

via GIPHY

Parmi le classement des destinations favorites des explorateurs solitaires, on retrouve principalement des destinations lointaines :

L’Australie reste le pays préféré des baroudeurs solitaires, selon l’étude de Booking.com. Les Etats-Unis arrivent seconds.On retrouve en suite, dans l’ordre, l’Allemagne, l’Autriche, le Japon, le Canada, la chine, l’Argentine, puis les Caraïbes.

 

A la semaine prochaine, les Wipolovers !

 

L’équipe Wipolo.

Les commentaires sont fermés.